Accueil  >  Le retrait de points   >  La récupération de points

La récupération de points

Une fois par an, vous avez le droit de faire un stage de récupération, vous permettant d’ajouter 4 points à votre solde total restant sur votre permis. Néanmoins, se presser n’est pas utile si vous avez un solde supérieur à 6 points. Dans le cas contraire, il est judicieux d’en effectuer un, avant de voir son permis annulé.

 

Les fautes à éviter

S’il ne vous reste que 6 points ou moins, c’est que vous avez été pris pour une vitesse supérieure à 20 km/h à la vitesse autorisée. Vous recouvrez vos points automatiquement trois ans après, à condition qu’il n’y ait pas d’infraction entre temps. Cet automatisme intervient aussi deux ans après pour l’usage du téléphone au volant, le non port de la ceinture ou un clignotant non mis. Par contre, si vous faites l’objet de plusieurs amendes de la 1re à la 4e classe, cette récupération ne sera qu’effective qu’au bout de dix ans. Pour le permis probatoire, chaque année sans infraction rajoute deux points supplémentaires.

 

Fonctionnement de la récupération de points

A la moindre infraction, vous payez une amende et vos points sont retirés. Après consultation de vos points restants, vous pouvez prétendre à un stage de récupération, à l’issue duquel vous regagnez quatre points maximum. Si vous n’avez plus de points, pressez-vous pour faire votre stage de récupération avant même de régler votre amende ou de signer l’acceptation de votre LRAR d’invalidité. N’omettez pas non plus de contester le procès verbal dans les 45 jours, sans quoi vous ne pourrez plus le faire.

 

Des points en plus sur le permis probatoire 

Le permis probatoire s’adresse aux jeunes conducteurs. Si votre solde de points est proche de 0, vous pouvez effectuer volontairement un stage de récupération de points ou être dans l’obligation de le faire, sur ordre du juge ou du procureur. Un point perdu est retrouvé au bout de six mois sans infraction. Pour deux à cinq points perdus, votre solde est gelé jusqu’aux trois ans de permis probatoire. Même si vous pouvez tout de même effectuer volontairement un stage volontaire de récupération de points, il ne faut pas attendre que les six points soient totalement enlevés. Dans ce cas, vous ne pouvez plus du tout conduire, vous devez rendre votre permis et attendre six mois avant de pouvoir le passer à nouveau. Le stage de récupération de points est indispensable si vous ne voulez pas payer l’amende de 135€ ni voir votre permis suspendu. Un délai de 4 mois vous est donné pour suivre ce stage, à l’issu duquel vous demanderez le remboursement de votre amende. Enfin, dans le cas où vous vous êtes fait arrêter et que vous pensez que vous allez perdre des points, il faudra attendre quelques semaines, voire quelques mois pour envisager de vous inscrire à un stage. Le retrait de la lettre recommandée doit être effectif.

 

Pour récupérer des points sur son permis à points 

La première solution est d’attendre que vos points soient restitués automatiquement, c’est-à-dire en attendant six mois minimum pour un point retiré, trois ans pour deux à six points ôtés ou dix ans si une condamnation vous est incombée et/ou que votre amende est bien réglée. La deuxième est de vous inscrire à un stage de récupération de points, soit deux journées consécutives de 7 heures.

 

Après une suspension de permis 

Votre permis n’est que suspendu ? Vous n’avez pas à le repasser, mais simplement à faire un stage de sensibilisation volontaire, afin de récupérer 4 points maximum. Par contre, si votre droit à la conduite est totalement retiré, vous devrez attendre 72 heures pour connaître la décision de la préfecture, à savoir si elle vous le rend ou le retire définitivement. Dans ce cas, vous serez dans l’obligation de passer les tests psychotechniques et la visite médicale. Cette situation est valable pour une suspension de permis, supérieure à un mois. Pour une suspension de moins d’un mois, pensez tout de même à faire un stage. Cela vous évite de perdre totalement votre permis, en cas de nouvelle infraction. Tous les départements vous imposent le test puis la visite médicale, sauf les 78, 59, 81, 67, 33 et le 75 qui demandent la visite avant le test.

 

A qui s’adresse ce type de stage ? Quelles sont les démarches à suivre ? 

La période « de cours » n’est pas très longue, puisqu’elle se fait sur deux jours consécutifs à raison de sept heures par jour. Afin de passer à côté de l’invalidation de votre permis, il est temps de faire un stage. Grâce à lui, vous restez à minimum 4 points. Ces derniers sont valides à la fin de votre stage de sensibilisation, mais ils ne seront pris en compte que plus tard, au niveau de la préfecture. Si le total de vos points est critique ou si vous vous retrouvez à moins de six points suite à une infraction, le stage volontaire de récupération de points est vivement recommandé. Par contre, si vous êtes jeune conducteur ou que vous avez reçu la lettre 48N, le stage devient obligatoire. Ensuite, vous pourrez demander le remboursement de votre procès verbal.

 

Il faut toujours garder à l’esprit que vous ne pouvez suivre un stage de récupération de points qu’une fois par an !

Commentaires

  =    (Merci de recopier le résultat de l'addition)
  

Derniers commentaires

Aucun commentaire pour le moment.

04.91.79.51.09
04.91.33.37.33

Trouver un stage de récupération de points


Quand?