Accueil  >  Les stages de récupération de points   >  Programme du stage

Programme du stage

Au moment où a été mis en place le permis à points, en 1992, le stage de sensibilisation à la sécurité routière a aussi vu le jour. Depuis, il est plus communément appelé « stage de récupération de points ».


Le programme du stage

Celui-ci ne dure que deux jours, généralement de 9 heures à 17 heures, voire 17.30. Les horaires ne sont pas tout à fait identiques selon les organisateurs. Au cours du premier jour, les stagiaires sont accueillis et se présentent les uns aux autres. Un bilan est établi sur les généralités et les statistiques de la sécurité routière. La logique de l’accident et la perception de la route par l’automobiliste, ainsi que l’analyse des situations d’infraction sont abordées. Arrive le deuxième jour au cours duquel l’analyse d’un accident est effectuée par les stagiaires. La reconnaissance des véhicules conduits et des conséquences de la conduite sont énumérées, mais la sensibilisation à une conduite alcoolisée ou sous effet de stupéfiants est mise en valeur. Ce stage de récupération de points est là pour sensibiliser les personnes à la conduite correcte, sans alcool ou stupéfiants et sans danger pour autrui. A la fin de ces deux jours, une synthèse est faite par tous les stagiaires. Par contre, il faut savoir que le programme peut changer en fonction des raisons pour lesquelles les stagiaires sont là.

Quels sont les objectifs du stage

Il ne s’agit pas là de cours théoriques. Toutes les personnes participent au travers d’ateliers de groupe ou de mise en situation « réelle » d’accidents. Chacun doit se poser les bonnes questions sur sa conduite à améliorer, sur les conséquences pour son entourage et les motivations à conduire. Pas de panique quant à votre code de la route ! Vous n’avez pas besoin de l’apprendre par cœur, aucun examen n’est prévu à la fin du stage. Il vous faut juste assister à la formation complète et répondre aux attentes et exigences de votre formateur. Le stage de sensibilisation à la sécurité routière est destiné à éviter la réitération des comportements dangereux (article L. 223-6 du Code de la Route), tel est l’objectif de ces stages, dont le programme est donné par les autorités.

D’après les textes

Alors que les autorités gouvernementales imposent une certaine rigueur face aux programmes des deux jours de stage, les organisateurs peuvent s’octroyer aussi quelques libertés, notamment sur la manière d’expliquer les choses ou les thèmes à aborder. Malgré tout, ces derniers ont pour obligation d’indiquer les enjeux de la sécurité routière, afin que le comportement du conducteur en faute change radicalement. Effectué sur 14 heures en deux jours consécutifs, le stage de récupération de points ne peut pas être proposé sur des jours fériés ou des dimanches mais, en revanche, les vendredis et samedis sont disponibles. Il arrive aussi que certains organisateurs proposent un entretien avec un psychologue ou une séquence de conduite, dans le but de sensibiliser davantage le conducteur fautif.

Qui sont les animateurs

Ils ne sont pas choisis au hasard. Ils sont agréés et spécialisés dans leurs fonctions. L’un possède le Brevet d’Aptitude à la Formation de Moniteurs, lui permettant ainsi de sensibiliser les personnes à la sécurité routière, mais aussi à former ceux et celles qui voudraient devenir moniteurs d’auto-école. Le deuxième animateur est tout simplement un psychologue diplômé. L’un comme l’autre a suivi une formation bien précise de cinq semaines à l’Institut National de Sécurité Routière et de Recherche (l’INSERR). La demande d’agrément, pour pouvoir exercer ce métier, se fait auprès de la préfecture du département de leur choix, du moment qu’elle concerne le département dans lequel ils vont exercer. Cet agrément est renouvelé tous les cinq ans.


Commentaires

  =    (Merci de recopier le résultat de l'addition)
  

Derniers commentaires

Aucun commentaire pour le moment.

04.91.79.51.09
04.91.33.37.33

Trouver un stage de récupération de points


Quand?