Accueil  >  Les stages de récupération de points   >  Sensibilisation à la sécurité routière

Sensibilisation à la sécurité routière

La sensibilisation à la sécurité routière est importante

Des accidents de voitures se produisent tous les jours. Que l’on soit fautif ou non, ils en laissent souvent de graves séquelles, tant sur le plan physique que psychologique ou matériel. Un stage de sensibilisation à la sécurité routière est donc importante, afin d’éviter ce genre de tragédies.


Le stage sur le permis probatoire

Le permis probatoire existe depuis 2004, le 1er mars 2004 plus exactement. Les jeunes conducteurs réussissent l’examen, ils sont donc munis d’un permis probatoire. Contrairement au permis d’antan, ils ne sont plus en possession de 12 points, mais seulement 6. Les jeunes conducteurs doivent donc redoubler de vigilance et faire leurs preuves. Leur conduite « seul » se doit d’être irréprochabe. Il faut cependant noter que tous ceux et toutes celles qui sont passés par la conduite accompagnée se verront leur permis crédité de trois supplémentaires chaque année. De ce fait, en deux ans, ils atteignent leurs douze points. Pour les autres, ce ne sont que deux points qui seront ajoutés annuellement. Il leur faudra donc trois ans pour obtenir un total de douze points. Cette mesure ne concerne pas uniquement les tout jeunes conducteurs. Elle touche aussi les personnes qui n’ont plus de permis pour « annulation ou invalidation de permis ». Lorsqu’ils le repassent, ils ont donc un permis probatoire.

Le stage de sensibilisation est-il obligatoire en période probatoire ?

La perte d’un ou deux points n’oblige pas le conducteur à suivre un stage de sensibilisation à la sécurité routière. Il en est du contraire si trois points ou plus sont perdus. A réception de la lettre recommandée 48N, vous avez seulement quatre mois pour effectuer votre stage. Attention que ce délai est très court, il faut donc agir vite. En respectant ce laps de temps, vous pouvez demander le remboursement de votre amende. Dans le cas contraire, vous pourrez toujours effectuer votre stage, mais ne pourrez pas obtenir de remboursement de l’amende. Au terme de celui-ci, vous obtiendrez vos quatre points maximum. S’il vous en restait deux sur votre permis, cela ramène le score à six.

Par contre, si vous en aviez encore trois, vous n’obtiendrez que trois points. L’essentiel est d’avoir les six points de départ, non ? Si vous ne suivez pas ce stage du tout, vous vous exposez à de lourdes sanctions, à savoir une suspension de permis de trois ans maximum et une amende de 135 euros. Vous savez maintenant dans quel cas vous devez impérativement effectué votre stage. Attendez bien la lettre 48N avant de vous inscrire. Si vous vous rendez dans les centres agréés avant que votre lettre n’arrive, votre stage sera considéré comme un stage volontaire et vos points ne seront pas rajoutés à ceux restant. Pourquoi ? Parce que vous n’aurez pas respecté les délais préfectoraux. Si vous êtes à nouveau arrêté pour une infraction vous enlevant de nouveau trois points, vous devrez attendre un an et un jour pour suivre un stage. Deux stages de sensibilisation à la sécurité routière ne peuvent pas être « faits » en un an de temps. Pour finir, la perte de six points vous interdit de conduire pendant un minium de six mois. Durant tout ce temps, vous devrez passer des tests psychotechniques et une visite médicale pour valider votre nouvelle inscription à l’examen code + conduite. En dernier cas de figure, l’interdiction de se présenter à l’examen d’une durée de six à douze mois s’applique sur les personnes qui auraient perdu leur permis probatoire deux fois en moins de cinq ans.

Respecter le code de la route et toutes les règles de sécurité ne vous apportera que de la satisfaction, aucun déboire !

Commentaires

  =    (Merci de recopier le résultat de l'addition)
  

Derniers commentaires

Aucun commentaire pour le moment.

04.91.79.51.09
04.91.33.37.33

Trouver un stage de récupération de points


Quand?